Comment faire un audit de marketing de contenu

audit de marketing de contenu
Sommaire

Dans ce guide, je vais vous expliquer exactement comment vous devez aborder et réaliser votre audit de marketing de contenu du début à la fin… et pour un maximum de résultats.

Qu'est-ce qu'un audit de marketing de contenu ?

Un audit de marketing de contenu est un processus systématique dans lequel vous documentez, analysez et tirez des enseignements de vos activités de marketing de contenu actuelles et de celles de vos concurrents.

L’objectif est de comprendre où vous avez été et ce que vous faites avant de savoir où aller ensuite. Vous devez savoir quelles activités marketing fonctionnent, lesquelles ne fonctionnent pas et ce qui vous manque. C’est ce qu’un audit nous aide à accomplir.

Pourquoi est-il important de réaliser un audit de marketing de contenu ?

1. Prenez connaissance des nouveaux concurrents qui arrivent dans votre espace

Les entreprises se dissolvent et de nouvelles émergent chaque jour.

Si vous ne surveillez pas ce que font vos concurrents sur le marché, vous ne faites que vous mettre la tête dans le sable pendant que vos concurrents s’enfuient avec vos clients.

2. Trouver des opportunités d'amélioration (à partir des points faibles)

Une fois que vous avez commencé à regarder vos activités de marketing à la loupe, vous commencerez probablement à remarquer que certains domaines sont sous-performant.

Un audit vous oblige à réfléchir profondément aux domaines que vous pouvez améliorer. Parfois, ce sont de simples correctifs. Parfois, les changements sont plus importants. Quoi qu’il en soit, vous ne partez pas de zéro avec une toute nouvelle initiative, les résultats pourraient donc être obtenus plus rapidement.

3. Découvrez ce qui ne fonctionne pas et abandonnez-le plus rapidement

Si vous auditez régulièrement vos activités de marketing de contenu, vous allez trouver des choses qui ne fonctionnent pas du tout.

Ne vous inquiétez pas, cela arrive aux meilleurs d’entre nous. Par exemple, nous avons passé des mois à travailler sur la diffusion d’une poignée de contenus d’opinion, pour ne recevoir que quelques partages sociaux de chaque publication. 

Après avoir audité cette activité, nous avons décidé que ces résultats n’étaient tout simplement pas assez bons. Nous avons donc abandonné la campagne.

Ce qui est important, c’est ceci : plus vite vous réalisez que quelque chose soit un gros gaspillage d’argent, mieux c’est. 

4. Trouver des opportunités pour de nouvelles activités (à partir des lacunes)

Nous découvrons souvent de nouvelles choses que nous devrions faire en analysant nos concurrents.

Il est important non seulement d’être conscient de vos concurrents (comme indiqué au point n° 1), mais aussi d’être très familier avec ce qu’ils font réellement.

Chaque initiative ou idée ne doit pas nécessairement être une toute nouvelle initiative que vous avez imaginée par vous-même. Vous êtes génial, mais soyons réalistes ici. Parfois, nos concurrents font de grandes choses que nous ne faisons pas encore mais que nous voudrions peut-être tester. Nous n’avons pas à réinventer la roue, nous avons juste besoin de modifier ces activités à nos propres fins.

5. Déterminez ce qui fonctionne et doublez

Ceci est particulièrement important si vous contrôlez votre budget.

Bien qu’il soit important de déterminer ce qui ne fonctionne pas et ce qui vous manque, vous devez également examiner ce qui fonctionne et décider si vous souhaitez ou non doubler cela, c’est-à-dire dépenser plus.

Souvent, la mise à l’échelle d’une activité existante peut être un moyen rapide d’étendre ses résultats.

6. Comprendre comment le marché a changé et si/comment vous devez vous ajuster

Si vous vendez de la crème glacée à la fraise mais que le marché préfère le chocolat maintenant, ajusteriez-vous vos offres de produits et comment les commercialiseriez-vous ? Probablement oui.

Qu’en est-il si vos clients préfèrent un partenariat basé sur des campagnes plutôt qu’un modèle d’abonnement ?

En comprenant les changements dans ce que veut votre marché, vous pouvez mieux répondre aux besoins de vos clients et futurs clients.

À quelle fréquence devez-vous effectuer un audit de marketing de contenu ?

Un audit marketing, fait une seule fois ne fera pas grand-chose pour votre entreprise sur le long terme. Comme je l’ai noté plus haut, les choses changent (clients, marchés, concurrents).

Chaque industrie est différente, mais je suppose que « lent » et « qui ne change jamais » ne sont pas des mots que vous utiliseriez pour décrire la vôtre. S’ils le sont, alors vous avez de la chance ! Vous pouvez effectuer votre audit de marketing de contenu unique et ne plus jamais en refaire un autre.

Mais pour le reste d’entre nous…

Vous devriez auditer vos activités de marketing une fois par an. Idéalement, essayez de faire une version abrégée rapide et grossière de votre audit une fois par trimestre et un audit vraiment approfondi chaque année.

Je le répète, chaque entreprise est différente, alors réfléchissez au(x) meilleur(s) moment(s) pour faire la vôtre. Il devrait probablement tomber quelque part autour de la saison budgétaire.

Types de contenu publié

Le contenu est au centre de toute campagne de marketing. Sans contenu, vous avez une liste d’idées, d’objectifs et de stratégies, mais pas de carburant pour vous emmener là où vous voulez aller.

Le contenu alimente vos campagnes marketing, vous êtes donc sûr de vouloir savoir quels types de contenu fonctionnent le mieux et lesquels vous voudrez peut-être réduire de votre budget.

La quantité et la fréquence ne sont qu’une pièce du puzzle. Vous devrez également combiner cette analyse avec les résultats générés à partir de ce contenu.

Par exemple, combien de classements de mots clés de la page 1 ces blogs nous ont-ils obtenus ?

Vérifiez votre outil de référencement préféré pour ce type d’informations comme Semrush.

Questions à se poser après avoir terminé ce type d’analyse :

  • Continuons-nous avec la même quantité et la même fréquence de publications ? Ou faut-il augmenter ou réduire ?
  • Si nous apportons des changements à cette stratégie, comment pouvons-nous, nous attendre à ce que nos résultats changent ? (Et pouvons-nous prévoir ces changements ?)

Répétez ce processus pour chacun des différents types de contenu que vous publiez. Vous serez étonné par les idées que vous glanerez.

L'analyse concurrentielle

Une fois que vous avez documenté vos activités marketing et analysé les types de contenu que vous publiez, il est temps de vous concentrer sur vos concurrents. Choisissez au moins 3 concurrents pour votre audit.

La clé ici est d’avoir une variété de concurrents (entreprises, bio, grands et petits, etc.).

  • Un concurrent commercial est une entreprise avec laquelle vous êtes en concurrence directe sur le marché. Par exemple, lorsqu’un prospect décide entre votre marque et l’un de vos concurrents, ce sont les types de concurrents qu’il recherche principalement.
  • Un concurrent numérique est une marque avec laquelle vous êtes en concurrence dans la recherche organique. Vous ciblez et classez à la fois une grande quantité des mêmes mots-clés organiques. Cela signifie que vous êtes en concurrence avec cette marque en termes de manière dont les internautes vous trouvent.

En fonction de vos objectifs commerciaux, vous pouvez choisir d’inclure strictement les concurrents commerciaux dans cette partie de l’audit. Mais je recommanderais une variété de chacun, d’autant plus que vos concurrents numériques pourraient retirer de précieux clics à votre marque. Et de cette façon, vous avez vos bases couvertes lorsque vous commencez à analyser vos données.

Voici quelques façons typiques d’analyser vos concurrents. C’est également une bonne idée d’inclure votre marque dans cette analyse, afin d’avoir une image visuelle claire de la façon dont vous vous situez.

1. Autorité de domaine

Il s’agit d’une métrique propriétaire développée par Moz qui nous aide à prédire la probabilité qu’un domaine se classe dans la recherche par rapport à d’autres domaines.

En bref, autorité de domaine = force du site Web.

De nombreux facteurs entrent dans ce score, qui varie de 0 à 100 : De l’âge de votre domaine à la qualité de vos backlinks en passant par le contenu que vous publiez.

Tout compte.

Il n’y a pas une seule façon d’augmenter votre score. La meilleure chose que vous puissiez faire est de vous concentrer sur 1) avoir une expérience utilisateur de site Web (UX) de premier ordre pour les humains et les robots d’exploration des moteurs de recherche de Google, et 2) publier le meilleur contenu sur le Web pour votre secteur.

Votre score d’autorité de domaine devrait augmenter avec le temps si vous maîtrisez ces deux domaines principaux.

Comparer votre autorité de domaine à vos concurrents vous donne une meilleure idée des résultats que vous pouvez attendre de votre stratégie de recherche organique et dans quels cas vous voudrez peut-être vous éloigner d’un mot-clé cible.

2. Part du paysage de recherche

Une autre façon d’analyser vos concurrents consiste à examiner la part du paysage de recherche (share of Search Landscape). La logique derrière cette métrique de comparaison est que plus vous vous positionnez sur des mots-clés = plus vous apparaissez souvent dans la recherche = plus il y a de personnes qui trouvent votre marque.

En bref, plus de mots-clés de classement = une plus grande part du paysage de recherche.

Voici un exemple de ce à quoi cela ressemble :

Remarque : il s’agit d’une vue de très haut niveau de la propriété totale des mots clés de chacun de vos concurrents. Il manque beaucoup de données qualitatives, comme les types de mots-clés, la valeur de ces mots-clés pour générer de vrais résultats commerciaux pour votre entreprise, etc.

Cela dit, cela reste un très bon moyen de voir la concurrence d’un coup d’œil. Cela lancera la conversation sur le fait de faire plus avec votre stratégie organique

Si vous cherchez à approfondir, il existe un certain nombre d’ outils de référencement – Semrush, Ahrefs, Ubersuggest, etc. – qui vous permettront d’extraire les mots clés organiques réels pour lesquels un site Web est classé (n’importe quel site Web, pas seulement le vôtre). ).

Cela vous aidera à effectuer une analyse vraiment approfondie pour voir sur quels mots-clés vos concurrents se classent afin de déterminer leurs forces et leurs faiblesses et de trouver les lacunes que vous pouvez exploiter.

3. Mélange de contenu

Vous avez déjà effectué une analyse très approfondie de votre propre contenu, y compris les types de contenu que vous publiez et la fréquence. Maintenant, il est temps de voir ce que font vos concurrents.

Cet exercice sera un peu moins casse-tête, mais vous donnera des informations importantes sur la façon dont les stratégies de contenu de vos concurrents se présentent dans la pratique.

J’adore cette partie de l’analyse car vous n’avez pas besoin d’un outil sophistiqué pour la compléter. C’est un processus manuel. Vous allez littéralement visiter chacun des sites de vos concurrents et compter le nombre total d’actifs qu’ils ont publiés.

Mettez votre calculatrice en marche !

Comme il s’agit d’un processus manuel, il n’est pas nécessaire qu’il soit parfait, mais faites de votre mieux pour extraire autant d’informations que possible. Cela prendra du temps. Les idées en valent la peine.

4. Influence du marché

La dernière partie de cette analyse concurrentielle va au-delà des limites de votre site Web (et de celui de vos concurrents).

Nous allons explorer votre influence sur le marché par rapport à vos concurrents.

Maintenant, l’influence sur le marché est un concept extrêmement large et cela peut signifier beaucoup de choses pour une entreprise. Dans le contexte du marketing numérique, nous répondrons à des questions telles que :

  1. À quelle fréquence ma marque apparaît-elle sur les réseaux sociaux par rapport à mes concurrents ?
  2. À quelle fréquence le nom de ma marque est-il recherché par rapport à mes concurrents ?

Regardons d’abord le social.

Vous pouvez utiliser un outil comme BuuzzSumo pour extraire le nombre de partage social de chacun de vos concurrents

buzzsumo

Gardez à l’esprit que ce que cela ne nous montre pas, c’est la qualité des partages et des types d’engagement (j’aime, commentaires, etc.) que le contenu a reçus. Pour obtenir ces informations, vous devrez approfondir vos outils de gestion des médias sociaux.

Ensuite, regardons la recherche.

J’adore utiliser les données de Google Trends pour analyser comment une marque a été recherchée au fil du temps. Vous pouvez filtrer par pays et régions spécifiques, industries et appareils spécifiques. Vous pouvez remonter le temps jusqu’en 2004 si vous le voulez vraiment. Et c’est gratuit !

Cette vue d’ensemble de votre influence sur le marché dans la recherche est extrêmement précieuse pour comprendre le type d’impact que vos campagnes marketing peuvent avoir dans votre créneau spécifique.

Dernière étape de l'audit de marketing de contenu

À la fin de votre audit de marketing de contenu, vous devriez être en mesure de répondre à ces questions avec confiance :

  1. Qu’est-ce que je fais actuellement ? 
    • (Et pour les grandes équipes : qui fait quoi ?)
  2. Qu’est-ce qui marche ?
    • Quelles activités devrions-nous intensifier pour l’année prochaine ?
  3. Qu’est-ce qui ne fonctionne pas ?
    • Quelles activités devrions-nous supprimer et lesquelles devrions-nous modifier ?
  4. Qu’est-ce que mes concurrents font bien ?
    • Laquelle de leurs idées voulons-nous essayer ?
  5. Qu’est-ce que mes concurrents ne font PAS ?
    • Où sont les lacunes ?
    • Serait-il avantageux pour nos efforts de marketing de combler ces lacunes ?

Il est maintenant temps d’apporter ces questions (et réponses ! et idées !) à votre patron et aux autres parties prenantes de l’équipe. Cet audit est un excellent point de départ pour les conversations et les sessions de planification qui doivent avoir lieu afin d’améliorer réellement votre stratégie marketing.

Mais ne vous arrêtez pas là…

Se fixer des objectifs et les suivre tout au long de l'année

Enfin, n’oubliez pas de définir de nouveaux objectifs pour les initiatives marketing nouvelles et existantes incluses dans votre stratégie.

Améliorez votre qualité de rédaction avec mes 17 conseils de rédaction SEO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles pouvant vous intéresser
error: Le contenu de ce site est protégé !
Retour haut de page